• Onde (Types)

    |<< -N- // SOMMAIRE // -P- >>|



    |<<  Page précédente /
     Page suivante >>|






    Onde (Physique)

    Pour décrire une onde, le paramètre le plus important est ce que l'on appelle la longueur d'onde . Dans le cas d'ondes qui se propagent à la surface de l'eau, la longueur d'onde est la distance qui sépare deux vagues successives . Dans le cas des ondes lumineuses, la longueur d'onde est la distance qui sépare deux points où les champs atteignent une intensité maximale au cours de leurs oscillations . Pour la lumière visible, cette longueur d'onde est très petite . Elle s'exprime en micromètres, c'est-à-dire en millionièmes de mètre, et varie entre 0,4 à 0,75 micromètre


    Onde de choc
    (Aérodynamique)

    Onde générée par la compression d'un écoulement passant d'une vitesse supérieure à la vitesse du son (supersonique) à une vitesse inférieure (subsonique)

    Sur une aile ou une pale d'hélicoptère, ces ondes pénalisent : performances diminuées, bruit augmenté, etc.


    Onde de matière (...

    A suivre - Attend ...


    Onde de pression acoustique de mode P (...

    A suivre - Attend ...


    Onde électromagnétique (Astrophysique)

    Lorsqu'une particule chargée est accélérée, elle produit des perturbations des champs électrique et magnétique qui se propagent à la vitesse de la lumière . Ce sont des ondes électromagnétiques


    Onde évanescente (...

    A suivre - Attend ...


    Onde gravitationnelle (Astrophysique)

    Lorsqu'un corps massif est accéléré, l'espace-temps autour de lui doit en permanence se réajuster, ce qui se traduit par de légères perturbations qui se propagent à la vitesse de la lumière . On les appelle des ondes gravitationnelles

    L'interaction gravitationnelle, même si elle domine à grande échelle, est extrêmement faible à une échelle microscopique . En conséquence, les ondes gravitationnelles interagissent très peu avec la matière . Elles traversent sans problème les concentrations de masse les plus fortes, par exemple une étoile à neutrons . L'univers est en quelque sorte transparent aux ondes gravitationnelles . Cette propriété en fait un outil de choix pour l'astronomie . En effet, de nombreux processus astrophysiques nous sont totalement inaccessibles . Par exemple, nous ne pouvons observer que la surface des étoiles car le rayonnement des régions internes ne peut pas s'échapper . L'étude des ondes gravitationnelles émises par ces processus nous permettrait de les étudier directement, ce qui constituerait une avancée majeure . Cette possibilité ouvrirait la voie à l'étude de certains des phénomènes les plus intéressants de l'astronomie : effondrement gravitationnel des étoiles massives, fusion de deux étoiles à neutrons dans un système binaire, processus en jeu au centre des galaxies ou bien tous les phénomènes associés aux trous noirs

    Origine : Prédiction de la théorie d'Einstein
    Voir :
    "Interaction gravitationnelle" ; "Interférométrie"


    Onde gravitationnelle (Astrophysique - Détection)

    Lorsqu'une telle onde traverse un objet, le passage se manifeste par des oscillations de celui-ci . Un cercle est par exemple momentanément transformé en une ellipse . Il devrait ainsi être facile de détecter le passage . Le problème réside dans le fait que les perturbations sont extrêmement faibles et très difficiles à observer . Pour se fixer les idées, imaginons qu'une supernova explose dans notre Galaxie . Il s'agit là d'un cas très favorable, qui devrait conduire à une forte dose d'ondes gravitationnelles au niveau de la Terre . La variation relative de taille ne serait cependant que d'un milliardième de milliardième, l'équivalent d'un changement d'une fraction de micromètre dans la distance du Soleil à la Terre . Une telle précision est clairement hors de portée à l'heure actuelle . Mais les astrophysiciens ont une fois de plus relevé le défi . Plusieurs grands instruments, en particulier VIRGO et LIGO existent . Ce sont tous des interféromètres fonctionnant selon le même principe que le système d'Albert Michelson . Étant donné la faiblesse des effets à mesurer, ces interféromètres doivent être très sensibles . En particulier, la distance parcourue par la lumière doit être aussi grande que possible . Pour cette raison, ces détecteurs sont gigantesques, leurs bras font plusieurs kilomètres de long . Il est également crucial de réduire toutes les sources de bruits parasites, tout spécialement ceux d'origine sismique ou thermique . Malgré toutes ces difficultés, l'optimisme est de rigueur et les prochaines années devraient voir la naissance d'une nouvelle branche de l'astronomie, l'étude de l'univers au moyen des ondes gravitationnelles . Projet encore plus ambitieux : Un détecteur à la surface de la Terre sera toujours très limité . Pour améliorer encore la sensibilité, l'espace est la seule solution . Ainsi, un projet spatial appelé LISA est à l'étude . Il s'agirait d'un ensemble de quatre satellites travaillant de façon coordonnée . Au lieu de quelques kilomètres, la taille équivalente du détecteur serait alors de plusieurs millions de kilomètres . Un tel système rendrait possible l'étude d'une plus grande variété de phénomènes, mais également la détection d'événements beaucoup plus lointains

    Voir : "Interféromètre" ; "Interférométrie" ; "Ligo" ; "LISA" ; Virgo"



    Onde gravitationnelle (Astrophysique - Emission)

    Le mouvement d'une objet rapide et massive donne lieu à une très forte émission d'ondes gravitationnelles . Celles-ci emportent avec elles beaucoup d'énergie

    Histoire : Une preuve - indirecte - de l'existence de ces ondes fut apportée en 1974 par les astrophysiciens américains Joseph Taylor et Russell Hulse . A cette époque, ils étudiaient le pulsar PSR1913+16, qui avait la particularité d'être membre d'un système binaire constitué de deux étoiles à neutrons . En étudiant les émissions radio du pulsar, les deux astronomes furent en mesure de déterminer la période orbitale du couple . Ils se rendirent alors compte que celle-ci décroissait légèrement, d'un millième de seconde par an . C'est ce phénomène qui fut interprété comme la conséquence de l'émission d'ondes gravitationnelles . En effet, les deux étoiles à neutrons étant très rapides et massives, leurs mouvements donnent lieu à une très forte émission d'ondes gravitationnelles . Celles-ci emportent avec elles beaucoup d'énergie . Par conséquent, le système binaire doit perdre un peu de la sienne . Cela se traduit par une diminution de la distance entre les deux étoiles et par une baisse de la période orbitale, exactement l'effet observé par Taylor et Hulse . La décroissance de la période mesurée en 1974 était exactement celle que la relativité générale prévoyait pour une étoile binaire émettant des ondes gravitationnelles . Ce fut donc une nouvelle vérification de la théorie, mais surtout une preuve indirecte de l'existence de ces ondes

    Voir : "Objet"


    Onde infrarouge (Astrophysique)

    Découverte : Au début du XXe siècle, William Herschel étudiait le spectre de la lumière solaire à l'aide d'un prisme et d'un thermomètre . Ce dernier indiquait une hausse de température lorsqu'il se trouvait dans le spectre visible, ce qui ne constituait pas une surprise, mais également lorsqu'il était placé au-delà de la partie rouge du spectre visible . Herschel venait de découvrir une forme de lumière invisible à nos yeux et pourtant réelle . Ce rayonnement, qualifié d'infrarouge, est bien connu de nos jours . Il est par exemple utilisé dans les télécommandes ou dans les systèmes de détection de chaleur . Il couvre un domaine de longueurs d'onde supérieures à celles de la lumière visible, entre 0,8 micromètre et 1 millimètre

    Voir : "Rayon infrarouge" ; "Rayonnement infrarouge"



    Onde lumineuse (Astrophysique)

    Onde électromagnétique, oscillation simultanée des champs électrique et magnétique, qui se propage à la vitesse de 300 000 kilomètres par seconde

    Voir : "Lumière"
    Lien externe : "Astronomie.com"



    Onde radio (Astrophysique)

    Ces ondes sont bien connues puisqu'elles permettent la diffusion des programmes de radio et de télévision, les communications avec les satellites et aussi le fonctionnement des fours à micro-ondes

    Découverte : Mis en évidence par Heinrich Hertz en 1888



    Onde sonore (...

    A suivre - Attend ...







    Haut de page  |  Page suivante >>|

    Vous n'avez pas trouvé votre mot, expression, référence, astre, personnalité ou rencontré une information incomplète ou erronée ??? dites-le nous en commentaire libre, dans le bandeau noir ci-dessous (Démarche rapide et utile pour tous)















    .


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :